storm

a night of blusters

des vents à décorner les boeufs (if they weren’t angus and horn-less)

east facing windows covered in ice and snow

soffit ripped off the outbuildings

feeling the winds through the walls

worrying about the roofs

about the free range hens and calves

and the partner who still needs to feed a herd in the back 40.

 

and I remember with a good chuckle

my urban days, when I

talked about leaving the 9 to 5 behind.

it’s 10pm.

what naïveté.

 

Publicités

Laisser un commentaire

Entrer les renseignements ci-dessous ou cliquer sur une icône pour ouvrir une session :

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s